Heloo

La lettre de motivation

Share Button

 

Présentation d’une lettre de motivation type 

 

Lettre de motivation

Lettre de motivation

Comment présenter une lettre de motivation ? Éléments clés et erreurs à ne pas commettre

1 – En haut de la lettre

Comment présenter une lettre de motivation : haut de la lettre.

  • Cohérence visuelle avec le CV : pensez à harmoniser les en-têtes, la typographie utilisée, et à éviter toute contradiction notamment dans vos coordonnées. Votre CV et votre lettre de motivation doivent avoir la même identité visuelle.
  • Votre adresse e-mail : une adresse fantaisiste ou incompréhensible est à bannir absolument. Si vous ne disposez pas d’un mail sobre qui fasse professionnel, créez vous un compte le plus proche possible de : nom+prénom@gmail.com.
  • Nom et poste du destinataire : il est très important d’adresser sa candidature à la personne en charge du recrutement. Son nom est souvent indiqué sur l’annonce s’il y en a une. A défaut, faites des recherches pour déterminer de qui il s’agit. Au besoin n’hésitez pas à appeler directement l’entreprise pour demander à qui il est judicieux d’adresser votre candidature.

Si vous parvenez à trouver le nom de la personne responsable assurez-vous de ne pas faire de faute de frappe l’en écrivant. Dans le cas contraire, contentez-vous :

– Soit d’une formule générique, par exemples : “à l’attention du chargé de recrutement” ou « à l’attention du responsable des ressources humaines”.
– Soit d’une formule adaptée au service que vous visez : “à l’attention du directeur juridique/marketing…”.

Dans tous les cas utilisez la formule “A l’attention de” et non “A l’intention de”, qui à un autre sens.

  •  Objet de la lettre de motivation : adaptez-le en fonction de votre situation. Faites simple et pratique.

Exemples :

– Intitulé de l’offre (plus éventuellement date, support, référence de l’annonce) ;
– Candidature spontanée pour un poste de “…” ;
– Recherche d’un contrat d’apprentissage (préciser pour quel métier ou quel diplôme et pour quel période, “à partir du…, pour X mois minimum”).

  • Formule d’appel : si vous savez à qui vous écrivez, faites simple, contentez-vous de la formule correspondante : Madame / Monsieur / Madame, Monsieur / Mesdames / Messieurs.

Préciser le nom de la personne à qui l’on écrit n’est pas recommandé, surtout si on ne la connaît pas. Écrivez son nom dans la partie destinataire en haut à droite et faites au plus simple dans la formule d’appel.

Si vous ignorez à qui vous écrivez utilisez la formule Madame, Monsieur. Évitez systématiquement les formules trop familières du type : cher Monsieur / Chère Madame, sauf si vous connaissez bien la personne.

 

2 – Dans le corps de texte

Sauf cas particulier, la longueur d’une lettre de motivation ne doit jamais excéder une page. L’employeur ne consacrant pour chaque lettre qu’un minimum de temps il faut s’assurer que sa lecture soit claire et rapide.

Il convient également d’apporter un soin particulier à la rédaction et à la présentation. Une lecture agréable motivera l’employeur, ou au moins ne le découragera pas :

  • Soyez synthétique, 15 à 20 lignes suffisent. Faire tenir une lettre de motivation sur une page ne doit pas revenir à compresser ce qui avait été écrit sur deux. Limitez vos paragraphes à 5 lignes maximum, avec idéalement 12 à 15 mots par ligne, et évitez les phrases trop longues.

Une lettre occupant les trois quarts d’une page semble être un juste milieu correct. Elle sera suffisamment courte pour donner envie au recruteur de la lire et assez longue pour vous présenter de manière convaincante.

  • Adoptez un style clair et direct. Privilégiez des phrases courtes, simples et percutantes.
  • Aérez le texte en sautant des lignes. Assurez-vous que chaque paragraphe est parfaitement distinct des autres.
  • Faites attention à l’orthographe, la syntaxe et la grammaire : en milieu professionnel commettre des fautes sera toujours handicapant. Un premier tri entre les différentes candidatures s’opère souvent sur ce critère. Dans certains métiers la présence ne serait-ce que d’une seule erreur peut justifier un rejet.

3 – En fin de lettre

  • La formule de politesse : par écrit, il est d’usage d’utiliser certaines expressions pour terminer une lettre et présenter ses salutations. Méfiez-vous si vous faites des “copier-coller” à bien reproduire la même formule qu’en début de lettre (Madame, Monsieur, etc.)

De très nombreuses formules de politesse sont utilisées dans les lettres de motivation. Le mieux : faire simple et direct. Exemples :

Formules de politesse lettre de motivation

Bannissez certaines formules de politesse de vos lettres de motivation :

– « l’expression de mes salutations distinguées ». Il ne faut pas associer “l’expression” avec les “salutations”. On exprime en effet des sentiments et non des salutations.
Les expressions lourdes, anciennes, exemple : « Avec mes respectueux hommages / l’expression de mes respectueux hommages ».
– A noter également que certains recruteurs préfèrent que les formules de politesse ne contiennent aucune référence aux sentiments sincères, dévouées, dont l’usage commence à vieillir.
– Utilisez la formula “croire…à”, par exemple : « Je vous prie de croire, Madame, à … » et non : « Je vous prie de croire, Madame, en… ».

  • La signature : mentionnez en bas à droite de la page votre Nom et votre Prénom. Si la lettre de candidature est manuscrite, ou si vous l’avez imprimée, signez juste en dessous.

 

 Adoptez une structure efficace

1 – L’introduction de la lettre de motivation

Très courte, généralement une phrase prenant deux lignes, elle explique à l’employeur la raison pour laquelle vous vous adressez à lui.

Elle peut ainsi servir à :

    • préciser pourquoi vous avez choisi de répondre à cette offre ;
    • expliquer pourquoi vous avez choisi d’envoyer une candidature spontanée à cette entreprise en particulier ;
    • rappeler un éventuel premier contact lors d’un salon, d’un forum sur l’emploi ;
    • citer le nom d’une personne que vous connaissez dans l’entreprise et qui vous a recommandé.

Cette introduction et la première chose que lira l’employeur. Elle doit servir à capter son attention et à lui donner envie de poursuivre la lecture.

Pour y parvenir insistez immédiatement sur les éléments qui pourraient vous permettre de vous démarquer des autres candidats. Inutile de meubler avec des phrases toutes faites ou bien de répéter mot pour mot ce qui est écrit juste au-dessus dans l’objet de votre lettre.

Exemples à ne pas suivre:

“J’ai vu au travers l’annonce X, publié sur le site Y, que vous recherchiez un chargé d’affaires maîtrisant parfaitement les règles relatives au commerce international pour un poste basé en Argentine. Je me reconnais dans cette description et serai ravi d’approfondir mes connaissances dans votre entreprise”.

“Votre offre d’emploi pour un poste de cadre commercial a retenu toute mon attention”.

Essayez plutôt d’accrocher le lecteur en évitant d’attaquer votre introduction par “Je”. Préférez des tournures de phrases plus travaillées (cela n’empêche évidemment pas que votre phrase soit à la première personne).

Dans le cas d’une offre d’emploi, essayez de montrer que vous vous êtes renseigné sur l’entreprise et mettez-vous en valeur :

“Dans le cadre de la restructuration de votre société, vous êtes à la recherche d’un adjoint de direction. Le profil de ce poste me semble en tout point correspondre à mon expérience”.

Dans une candidature spontanée la difficulté consiste à repérer (ou à supposer) les besoins de l’entreprise et à les exposer de manière à mettre en valeur vos compétences :

“Votre société a décidé de se développer à l’échelle internationale en s’installant notamment en Argentine, où j’ai travaillé en tant que chargé d’affaire pendant deux ans”.

“La région Lyonnaise offre un potentiel de développement important dans le domaine des … Je travaille en contact avec les entreprises de ce secteur et valorise leurs investissements depuis plus de 3 ans. Aussi, je me permets de vous proposer ma candidature à un poste de …”.

 

2 – Partie sur le candidat

Ce paragraphe vous est consacré. Présentez-vous en indiquant ce qui dans votre profil concorde avec le poste convoité et pourquoi il vous intéresse.

Peuvent être mis en avant :

    • les diplômes possédés,
    • l’expérience professionnelle,
    • la manière dont la candidature s’inscrit dans son projet professionnel,
    • ou tout autre point fort pertinent (maîtrise de langues étrangères, expérience extra-professionnelle).

Exemples :

“Titulaire d’un Master 2 en Droit du travail, j’ai pu mettre en pratique les divers enseignements que j’ai reçu au cours de différents stages effectués durant l’année écoulée”.

“J’ai cinq années d’expérience comme conseiller en assurance”.

Si vous êtes apprenti, indiquez quel est votre CFA, le diplôme que vous allez y préparer, et les compétences que vous allez y acquérir. Développez également les raisons qui vous poussent à vouloir apprendre le métier /suivre la formation en question.

Mettez toujours d’avantage en avant votre expérience pratique que les diplômes que vous pouvez posséder.

Résumez si possible une ou deux expériences récentes que vous avez eues sur un poste similaire à celui proposé. Expliquez de manière synthétique ce qu’elles vous ont apporté, les problèmes que vous avez résolus, les compétences que vous avez pu y acquérir.

“Mon expérience de conseiller en assurance m’a permis d’acquérir de nombreuses compétences, en particulier en ce qui concerne la distribution de produits d’assurances santé sur internet, ainsi que leur vente et leur promotion par téléphone”.

S’il vous est possible de vous appuyer sur une ou plusieurs recommandations de vos anciens supérieurs n’hésitez pas. Elles sont idéales pour illustrer vos compétences professionnelles ou vos qualités. Utilisez les sous forme de citation dans votre lettre de motivation (n’oubliez pas de les ajouter en pièces jointes).

“Mon ancien directeur juridique estimait ainsi : Monsieur Y s’est investi dans les dossiers qui lui ont été confiés avec énergie et succès. Il a ainsi pu travailler sur de multiples problématiques, et effectuer les nombreuses recherches nécessaires en amont. Son travail a également été facilitée par sa grande ouverture d’esprit et son aisance à collaborer avec une autre équipe suite à une réorganisation interne”.

Il peut être également intéressant de donner un sens à votre parcours, d’expliquer la cohérence des différentes expériences que vous avez pu avoir. Attention à ne pas commettre l’erreur de donner le sentiment que vous êtes en train de vous justifier. Abordez ce sujet seulement si vous êtes en mesure de l’utiliser à votre avantage pour démontrer la richesse de votre profile et de vos compétences, votre capacité d’adaptation.

Prenez toutefois garde à ne pas trop en faire, restez sincère. Veillez également à ne pas répéter les informations contenues dans votre CV sans les compléter. Ce paragraphe doit être l’occasion d’expliquer ce qu’un diplôme, une formation ou un poste précédant vous ont apporté concrètement. Approfondissez, détaillez et illustrez ce qui est le plus susceptible de vous mettre en valeur, et qui n’est pas détaillé dans votre CV.

Évitez les phrases banales qui n’apportent aucun élément en mesure de convaincre un recruteur :

“Responsable, autonome et organisé, je souhaite rejoindre votre société pour lui apporter mon expertise et mon dynamisme”.

N’importe quel recruteur attend des candidats qu’ils fassent preuve de telles qualités. Essayez plutôt d’apporter des éléments positifs de manière naturelle :

“Mais avant tout je désir pouvoir consacrer mon temps et mon énergie au développement d’un service tel que le vôtre, pour lequel je suis non seulement un utilisateur régulier mais aussi convaincu. L’opportunité d’intégrer une structure jeune et engagée est pour moi une grande source de motivation”.

Vos arguments doivent convaincre le recruteur que vous êtes en mesure d’apporter quelque chose d’utile à son entreprise.

 

3 – Partie sur l’entreprise

Vous devez ici réussir à démontrer que vous connaissez l’entreprise et le secteur où elle évolue, qu’elle vous intéresse, que vous lui trouvez des points positifs et que vous avez compris qu’elles sont ses besoins.

Utilisez tous les moyens en votre possession pour vous informer : site internet, médias sociaux, d’éventuels articles parus dans la presse. Essayez de cerner la culture et les valeurs de l’entreprise, sa situation économique, et idéalement le type de profils qu’elle recherche.

Si vous répondez à une offre soyez complet. Revenez sur les différents éléments contenues dans l’annonce. Démontrez que vous avez bien saisi quelles sont les missions, les responsabilités du poste, et ce qui vous attire.

Faites sentir à l’employeur que pour vous il ne s’agit pas d’une candidature parmi d’autres mais d’un choix réfléchi, que vous vous êtes préparé et que votre motivation pour décrocher le poste est totale.

 

4 – Partie sur le candidat et l’entreprise

Profitez de cette dernière partie pour souligner ce que vous et l’entreprise pouvez faire ensemble, ce que vous êtes en mesure de lui apporter si votre candidature aboutie. Cherchez les arguments susceptibles de donner envie à l’employeur de vous recevoir en entretien.

Il peut s’agir des qualités humaines que apporteriez à l’équipe, de votre désir d’évoluer au poste visé, de votre volonté de vous engager à long terme dans l’entreprise, ou bien encore de l’opportunité que le poste convoité signifie pour vous (emménagement dans une nouvelle ville par exemple).

Exemples :

Pour un apprenti cela peut passer par une explication des raisons ayant motivé le choix de l’apprentissage : désir d’entrer dans la vie active, de découvrir le monde de l’entreprise et d’acquérir une expérience professionnelle, tout en recevant une formation. Montrez que vous êtes motivé, sur de vous et déterminé à intégrer l’entreprise.

Lors de la réponse à une offre il peut s’agir de démontrer que l’on a pleinement conscience des avantages mais aussi des inconvénients du poste proposé (horaires de nuit, conditions de travail exigeantes par exemple). Entre deux candidats l’employeur préférera toujours celui qui a montré qu’il avait parfaitement cerné le poste et qu’il n’en reste pas moins totalement motivé.

L’une des astuces efficaces est de ne pas trop en dire tout en éveillant la curiosité du recruteur. Si vous avez appris une nouvelle méthode, avez été formé à une nouvelle technique, ou êtes au fait des dernières innovations dans votre secteur, faites le comprendre sans rentrer dans les détails.

 

5 – La conclusion : demande de rendez-vous

Avant de conclure votre lettre de motivation avec une formule de politesse n’oubliez pas de demander à être reçu par l’employeur en entretien. Précisez éventuellement vos disponibilités.

“C’est avec plaisir que je me tiendrai disponible pour un entretien”.

“Disponible dès maintenant, je me tiens à votre disposition pour toute information supplémentaire ou entretien ultérieur”.

“Je serai heureux que ma candidature ait su vous convaincre et me permette de vous rencontrer lors d’un entretien à votre convenance.

“En souhaitant vivement que ma candidature saura retenir votre attention, je me tiens disponible pour toute rencontre qui permettrait de vous exposer de vive voix mes motivations”.

Translate »